Critique – 2 Days in New York : c’est encore trop

Xeen 22/04/2012 0 Partager sur Facebook
Critique – 2 Days in New York : c’est encore trop

Marion qui a rompu avec Jack vit maintenant à New York avec Mingus. Sa famille débarque à New York pour le vernissage de sa nouvelle exposition. Choc des cultures.

Suite de 2 Days in Paris, ce nouveau film de Julie Delpy après le très noir La Comtesse et la comédie Le Skylab, n’est pas à la hauteur du premier volet des aventures de Marion. Delpy a co-écrit le scénario de cette comédie dramatique brouillonne avec deux des acteurs du film, Alexia Landeau et Alexandre Nahon.

Malheureusement, en dépit de l’abattage des comédiens et la présence de Chris Rock, à contre emploi, qui remplace Adam Goldberg dans le rôle de l’homme de sa vie, rien ne fonctionne vraiment. Sur une narration à la Woody Allen avec voix off et bouffonneries pas toujours visuellement subtiles mais trop complexes du côté du texte, Delpy réussit à jongler pendant la première partie avant de laisser tomber ses balles à terre dans la seconde.

Le ton est donné avec l’arrivée de la famille française de Marion qui a tenté de dissimuler plusieurs kilos de charcutaille à la douane américaine. Si on n’a pas le goût pour ce genre d’humour potache, il vaut mieux sortir tout de suite car ça ne s’arrange pas après.

Entre la frangine folle du cul, le petit ami qui fait venir un dealer dans l’appartement du couple, le père franchouillard, l’atmosphère devient rapidement étouffante. Ce qui devrait être la culmination du film (Marion vend son âme aux enchères lors du vernissage de sa première expo) pétille comme du champagne éventé.

Vincent Gallo arrive à propos pour éteindre toute velléités de flammes résiduelles et on se retrouve vaincu par KO à regarder Rock converser du sens de la vie avec un Obama en carton.

De ce chaos énergique émerge une vision de New York extraordinaire qui ne parvient cependant pas à sauver le film.

2 Days in New York

Sortie : 28 mars 2012

Comédie de Julie Delpy avec Julie Delpy, Chris Rock, Albert Delpy, Alexia Landeau, Alexandre Nahon, Dylan Baker, Kate Burton, Daniel Brühl.

Durée : 91 mn
Editeur : Rezo films